La Juventus fait les soldes !

Adrien Rabiot a signé ce lundi, un contrat de 5 ans avec la Juventus ainsi que la fin de son calvaire dans les placards du Paris Saint-Germain. Un nouveau bon coup pour le club turinois qui s’offre une autre recrue gratuite, enfin presque…

par Gabriel Blondel.

Recruter des joueurs libres de tout contrat, telle est la nouvelle marque de fabrique des Bianconeri. Adrien Rabiot rejoint une longue liste de recrues arrivées en terres turinoises à prix cassés. L’instigateur de cette politique n’est autre que le directeur sportif en charge du mercato turinois depuis 2010, Fabio Paratici.


TURIN, ITALIE – 19 mai 2019 : Gianluigi Buffon aux côtés de Fabio Paratici
Adrien Rabiot durant sa visite médicale à Turin.

La formule est simple, attendre qu’un joueur soit en délicatesse avec son club au sujet de la prolongation de son contrat et pointer le bout de son nez en promettant des salaires et des primes à la signature qui ne se refusent pas. C’est ainsi que la Vieille Dame est parvenue à attirer l’ancien « Duc » du PSG dans ses filets. Bien qu’il y ait peu de chances que ce surnom soit reconduit dans sa version italienne (le « Duce » ayant déjà été pris par le passé), le milieu de terrain français n’a pu refuser les 10 millions de prime à la signature et 7 millions de salaire annuel. D’autant que l’intérêt de Paratici ne date pas d’hier. D’après l’Equipe, le dirigeant italien, francophone, a approché le joueur ainsi que sa mère et agent, Véronique Rabiot, à plusieurs reprises depuis l’échéance de son prêt au TFC de janvier à juin 2013. Ces contacts se sont naturellement intensifiés depuis la mise à l’écart du joueur par Antero Henrique et la direction parisienne en hiver dernier. Celui qui n’a plus refoulé une pelouse depuis sa dernière titularisation en Ligue 1 contre Strasbourg le 5 décembre 2018, a devant lui une occasion en or pour relancer sa carrière. Malgré sa mise au placard durant les six derniers mois, Rabiot est resté assidu à l’entraînement et a démontré encore plus de sérieux qu’auparavant. Ceci explique peut-être la facilité avec laquelle il a glissé, ce mardi en conférence de presse, un tacle bien maîtrisé à l’encontre de son ancien club : « La Juventus est, dans mon esprit, un plus grand club que le PSG ». La page est définitivement tournée.

Ainsi Adrien Rabiot est-il devenu ce lundi le 24e joueur français de l’Histoire a porté le maillot bianconero et le quatrième tricolore à figurer dans cette fameuse liste de joueurs ayant signé gratuitement à la Juventus dans laquelle figure aujourd’hui une quinzaine de noms. Fabio Paratici n’a pas de profil-type. Qu’il soit jeune et talentueux, à l’image de Paul Pogba ou Kingsley Coman, ou bien expérimenté en quête d’un dernier challenge pour la fin de sa carrière, le directeur sportif de la Juventus flaire toujours les bonnes affaires. C’est ainsi qu’Andrea Pirlo, Patrice Evra, Dani Alves, Fernando Llorente ou encore Emre Can ont fait les beaux jours du octuple champion en titre du Scudetto sans coûter un seul centime en frais de transferts. Dernier fait d’arme en date, l’achat du milieu gallois, désormais ancien capitaine des Gunners d’Arsenal, qui s’est mis d’accord avec les Bianconeri depuis janvier dernier, et dont l’officialisation du transfert devrait avoir lieu dans les prochains jours.

De plus, avec l’entrée en vigueur du decreto crescita (« décret croissant ») dans la législation italienne, les clubs du championnat seront à présent exonérés d’une partie des charges patronales pour un joueur en provenance de l’étranger.

Une chose est sûre, la Vieille Dame est la reine des bons coups. Après avoir su attirer l’un des deux meilleurs joueurs du monde pour (seulement) 100 millions d’euros lors du dernier mercato estival, la cellule recrutement s’apprête à offrir à Cristiano Ronaldo et son nouvel entraîneur, Maurizio Sarri, la révélation de l’année, Matthijs De Ligt. Comme le laisse entendre la photo précédente, Gianluigi Buffon se dirige de plus en plus vers un retour dans le club qu’il n’aurait jamais dû quitter, après avoir décidé de ne prolonger dans la capitale française. Un mercato rondement mené qui fait de la Juventus, plus que jamais, l’un des grandissimes favoris dans la conquête de la prochaine Ligue des Champions.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s