Gattuso par (Bakayo)KO

On vous a habitué depuis maintenant quelques temps à anticiper – et vous le noterez, souvent avec justesse – les résultats des compétitions européennes. Aujourd’hui, on vous propose un hors-série particulièrement alléchant. Hier, lors du match qui opposait le Milan AC à Bologne, Tiémoué Bakayoko a insulté son entraîneur… Gennaro Gattuso. (Ouais… ça sent un peu comme si l’enclos des oursdu ZOO se cassait la gueule). Après le match, Gennaro s’est exprimé devant les journalistes et a déclaré vouloir « régler ça entre quatre yeux ».
Le résumé de l’entretien, avant l’entretien, c’est maintenant.

10h13 – Tiémoué arrive à l’entraînement. l’entraîneur adjoint lui signifie que Gattuso l’attend dans le vestiaire.

10h15 – Tiémoué appelle sa mère. Il lui dit « je t’aime ».

10h16 – Il entre dans le vestiaire et regarde les sorties de secours. L’association italienne de préservation des Ours est sur le coup.

10h18 – Une chaussure s’abat sur sa tête. Gennaro sort de l’ombre et s’avance vers le milieu de terrain. « Regarde-moi gamin ! » Tiémoué esquisse une légère moue. Des perles de sueurs commencent à couler le long de son dos.

10h19 – Le coach italien fusille du regard le joueur. Personne n’avait été regardé comme ça depuis Rocky 4.

10h24 – Fin du regard. Bakayoko est déshydraté, en hypoglycémie et diabétique.

10h28 – Assis sur une chaise, il commence à reprendre ses esprits. Il s’excuse aussitôt en italien, anglais, français, ivoirien et moldave. Gennaro s’approche de lui et pose sa main sur son épaule, doucement il dit : « dernière fois ». Baka n’a même pas la force d’acquiescer. Gattuso a quitté le vestiaire dans un silence de mort.

10h34 – Tiemoué sort tant bien que mal du vestiaire. Il reçoit un appel de Serge Aurier qui lui dit « t’as abusé cousin. A Laurent ok, mais pas à Gattuso… »

10h37 – Il croise Laurent Paga aux abords du terrain, il lui demande « ça va ? T’y es mou Bakayoko, non ? »

28 avril 2045 – les murs du vestiaire s’en souviennent encore. Tiemoué aussi.

Le décodage

Outre la rixe, le sujet nous a paru intéressant sur un point spécifique : quelles différences entre le Milan AC de Gattuso et le PSG de Blanc ? Et oui, notre tête de Turc préférée reprend du service. Mais une certaine rationalité défend notre obsession. Bref, rappelez-vous, le 14 février 2016 la France entière découvrait que Zlatan était une « gentille bête », et Laurent Blanc une « fiotte » qui « prenait les couilles ». Les mots sont de Serge Aurier et à l’époque, ils avaient soulevé un tollé retentissant dans l’hexagone. Pourtant, un petit tour en équipe réserve et 2 mois plus tard, le défenseur ivoirien réintégrait l’équipe. Et là, on est prêt à parier gros que le cas Bakayoko ne se règlera pas de la même manière. La raison ? l’Institution. Le club a beau être sportivement à la dérive, le Milan AC reste le Milan AC et c’est cette institution que Gattuso entend défendre. Il a d’ailleurs précisé lui-même que « Milan passait au-dessus de tout ». Les entraîneurs, les joueurs, le staff passent, mais « Milan reste ». Le PSG n’avait lui pas d’institution (et n’en a d’ailleurs toujours pas) c’est – sauvé à la faveur d’un certain passé – presque un club de mercenaire construit pour un objectif précis. Les joueurs ne passent pas au PSG, ils sont le club. A Paris, il n’y a pas suffisamment de souvenirs et une armoire à trophées suffisamment garnie pour faire tenir l’institution. Le club a même était amputée de ses supporters pendant des années. C’est pourquoi malgré l’insulte et la gravité de l’affaire, Aurier s’en était sorti sans trop de soucis. Mais à quel prix pour le club ? Nous savons qu’avec un chien de garde comme Gennaro, l’institution ne sera à Milan pas fragilisée. Parce que même si Bakayoko réintègre le groupe rapidement, il aura dû avant cela affronter Gattuso et avec lui, le poids holistique d’une Histoire immensément plus grande que lui. Une chose est certaine, à Milan, on lui fera rapidement comprendre qu’il n’est rien face à l’emblème.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s