MESSIANIQUE

Dans un Camp Nou en ébullition, temple-mère du football moderne, Messi récite son ultime chef d’oeuvre. Pendant 90 minutes, le monde entier est suspendu aux pieds du génie argentin. Au-delà de la victoire barcelonaise, c’est l’acte de naissance d’un prophète qui se joue sur la pelouse touffue de Barcelone. Récit d’un match légendaire (avant le match).

19h45 – Dans les rues de Barcelone, la population se scinde entre les fidèles et les profanes.

20h03 – Miguel prépare un chutney à l’avocat dans son appartement catalan, Sonia règle à la caissière le prix de son pack de 30 Estrella, Lionel enfile sa tunique de relique.

20h45 – le gamin qui tient la main de Suarez se met à pleurer. Il accuse l’Uruguayen de lui avoir mordu le coude pour un histoire de chanson préférée.

21h03 – La Pulga entre sur le terrain. L’homélie va commencer.

21h14 – Petit pont sur alexander arnold, qui aussi long à la détente que son nom, reste les pieds plantés dans la pelouse. Virgil déboule mais manque de vigilance s’écroule sur un grand pont de l’argentin. Messi se retrouve seul face à Alisson à qui il donne la bécquée d’une louche sublime. 1-0. première épiphanie.

21h23 – Seul dans son salon à Paris, Kimpembe marque contre son camp.

21h25 – Sergio sert Lionel dans la profondeur. Il feinte un dribble et laisse le ballon passer entre ses jambes, robertson (plus Nivetson sur ce coup-là) se fait surprendre et laisse le cuir filer dans son dos. Messi sert sur un plateau Luis qui en gros croqueur, bouffe la feuille de match.

21h34 – Miguel se sert un verre de San Pellegrino, Sonia ouvre une bière à Juan, son ami comptable qui est venu voir le match chez elle et Lionel porte le football à des hauteurs inégalées (à part peut-être par Nkunku qui lui aussi a porté le ballon rond plutôt haut).

21h43 – Centre au cordeau de Messi pour Dembouz dont la frappe du gauche s’écrase sur la barre.

21h53 – Messi est déjà crédité d’un dix dans l’équipe. C’est la mi-temps.

22h11 – Arthur récupère le cuir dans les pieds de Firmino et envoie Messi dans la profondeur sur l’aile droite. Il élimine Robertson, feinte henderson, se débarasse de cheminéeson (van dijk) et fixe parfaitement Becker. « Au lit, son ». 2-0

22h24 – Une action pour Liverpool.

22h43 – Luis est fauché à l’extérieur de la surface. Lionel se saisit du ballon. Le coup-franc qui suit est directement rangé à la Reina Sophia entre Guernica et les Menines. Un bijou d’orfèvre dans l’équerre.

22h30 – Le PSG perd un match à l’entrainement.

22h45 – Messi pose 2 chapeaux sur la coiffe de Van Dijk. Le meilleur joueur de premier league n’est plus personne. Il devient vigile à mi-temps chez un disquaire de Liverpool. Vigile vend disques.

22h54 – Et 1, et 2, et 3 et puis fanny (épiphanie). Les Reds meurent en martyr.

22h58 – Lionel ramasse le ballon du match et le montre au public (et prenez en tous car ceci est mon corps, livré pour vous).

14 janvier 2034 – Ronaldo sort son autobiographie : Une vie à l’ombre de Dieu.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s