Ligue des Champions/VAR – La tyrannie du doute

Ces quarts de final de Ligue de Champions ont régalé toute la planète foot.
Suspens, buts, beau jeu et belles surprises tout était réuni pour que la soirée soit parfaite.
Tout ? Non…à l’instar d’un petit village d’Armorique, une technologie démoniaque résiste toujours à nos cœurs.

Depuis son implantation officielle l’été dernier, on a pu constater les effets, les qualités & les défauts de la VAR. Son utilisation d’abord timide et mesurée, donnait à penser que l’emploi de cette dernière serait sage et donc bénéfique au football mondial. Son existence est légitime; Pour un football plus juste, la VAR est devenu indispensable. La VAR c’est un peu comme ces idées dont on pensait qu’elles étaient folles et dont on ne peut plus se passer une fois mise en place. ( Cf : Schopenhauer : « Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence. ») On peut dire que la VAR est passée par ces 3 étapes, Platini ayant par exemple grandement contribué à la « forte opposition » évoquée.

La VAR semblait donc prendre une direction claire, celle d’un nouvel outil stable et évident de notre football moderne
Mais plusieurs erreurs répétitives cette année et son utilisation abusive pendant les matchs de Mardi et Mercredi laisse à penser que la transition ne sera pas aussi simple.

Une utilisation exagérée souvent inutile

 L’assistance vidéo risque de ne pas arrêter de faire polémique et à juste titre.

Mardi lors de Juventus-Ajax, elle prenait tout son temps pour vérifier la validité du but de Ronaldo puis l’accordait au terme d’un long moment de doute inutile. Quelques minutes plus tard, le but égalisateur de l’Ajax sera à son tour examiné et remis en cause pour finalement être validé. Ici, la VAR n’a été utile en rien si ce n’est à faire vaciller mentalement joueurs et supporters.

Mais le pire advient le lendemain pendant l’incroyable Tottenham-Manchester City, d’abord, le but de Llorente qui qualifie Tottenham est remis en cause pour une main invisible, puis est finalement accepté. Manchester City n’aura pas cette chance. Alors que le match touche à sa fin, Raheem Sterling croit délivrer les siens en marquant le but de la qualification une minute avant la fin du temps additionnel. Fou de joie, il court partout pour célébrer son but. L’euphorie sera de courte durée, L’assistance vidéo l’annulera quelques minutes plus tard pour un hors-jeu d’Aguero (passeur décisif). Si la décision est légitime, elle n’en reste pas moins cruelle.

La frutration Mancunienne après l’invalidation du but de Raheem Sterling

Une dystopie footballistique

Qui a lu Georges Orwell connaît les dérives des systèmes trop égalitaires. Vouloir une société trop parfaite sans concessions, c’est douter de tout, de chacun et par tous les moyens. Alors évidemment le parallèle avec la VAR est un peu fort mais pourtant ? Les derniers matchs de cette semaine l’ont bien montré, chaque action est maintenant analysée au peigne fin, chaque but scruté dans les moindres détails et plus encore que de saccader considérablement les matchs, la VAR instigue un doute permanent et fait perdre énormément de pouvoir au sifflet arbitral, qui n’est quant à lui devenu que l’exécutant de la toute-puissante et omnisciente assistance vidéo.

Et si ces premières observations se confirment dans les matchs à venir, alors on pourra commencer à envisager le foot différemment, imaginer une planète foot indécise, des supporters hésitant avant de sauter de joie, des joueurs attendant confirmation pour célébrer leur but.

Victorien Fragne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s