Une première pour l’histoire, 1930. (1/5)

30 juillet 1930, Stade Centenario, Montevideo.

Estadio Centenario – Le Sens du Jeu

Devant plus de 70 000 spectateurs, l’équipe hôte de la compétition réalise l’exploit de devenir la première à remporter le futur graal de tout amateur de football, la Coupe du Monde de football. La victoire uruguayenne en finale face à la sélection argentine est retentissante : 4-2, le spectacle dans les tribunes est au rendez-vous et la première pierre de ce nouvel édifice est désormais posée.

Comment en est-on arrivé à organiser un tel événement ?

Jules Rimet

Jules Rimet – Le Sens du Jeu

A la suite d’un désaccord entre la plus haute instance du football international, la FIFA, qui voit le jour en 1904, et le Comité international olympique (CIO), le football est retiré des épreuves olympiques, décision effective à partir des JO de 1932. Le désaccord portait alors sur le statut des joueurs, voulu amateur par le CIO, tandis que la FIFA entendait laisser les joueurs professionnels participer.

Suite à cet imbroglio, la FIFA décide sous l’impulsion de son président, le français Jules Rimet, qui donnera par ailleurs son nom au trophée, de créer une compétition internationale de football au cours de laquelle s’affronteraient les sélections des pays membres de la FIFA.

Le projet voit le jour en 1928 à l’issue d’un vote favorable du congrès, les conditions sont posées et le rendez-vous est pris pour 1930.

Pourquoi l’Uruguay ?

Ce qui peut paraître comme une décision surprenante aujourd’hui ne l’était pas forcément à l’époque.  A la suite d’une compétition entre six candidats, l’Uruguay est désigné par la FIFA comme le pays hôte de la première Coupe du Monde de football.

Les raisons de ce choix sont multiples. Tout d’abord, l’Uruguay est le seul et unique pays prêt à payer le voyage, qui à l’époque s’effectuait en bateau, et le logement aux équipes participantes au tournoi, ainsi qu’à assurer la construction d’un nouveau stade de grande capacité dans une période au contexte économique peu favorable (krach boursier de 1929, ndlr).

En plus de cela, le choix de l’Uruguay s’avère assez logique puisque le pays est double tenant du titre olympique de football (1924 et 1928) et représente donc un candidat crédible au trophée Jules Rimet.

Enfin, l’organisation de cette première Coupe du Monde coïncide avec la date du centenaire de l’indépendance uruguayenne. Les éléments sont donc tous réunis et l’Uruguay est désigné en 1929 par la FIFA comme premier pays organisateur du tournoi.

Coupe du monde 1930 – Le Sens du Jeu

Un format en rodage mais un final spectaculaire

La Coupe du Monde 1930 restera marquée par son fonctionnement disparate. En effet, suite à l’annonce du lieu de déroulement de la compétition, un grand nombre de pays a refusé d’y prendre part, donnant lieu à un tournoi composé de treize équipes seulement.

Les équipes sont alors réparties en trois groupes de trois et un groupe de quatre et le mode de répartition des points attribue deux points pour une victoire, un pour un match nul et aucun pour une défaite.

A la suite de ces poules, seuls les vainqueurs sortent pour s’affronter lors de demi-finales à élimination directe, puis les vainqueurs de ces deux matchs s’affrontent lors d’une finale qui donnera naissance à la première génération de champions du monde.

Coupe du monde – Le Sens du Jeu

Lucien Laurent, à jamais le premier

« Quand j’ai marqué ce but, j’ai eu une joie simple, celle d’un buteur normal avec ses coéquipiers. On a dû tout juste s’embrasser ou se taper dans la main avant de reprendre le jeu. Sur le coup, je ne me suis même pas posé la question de savoir si c’était le premier but du Mondial. Je n’ai pas réalisé. ».

Malgré cette modeste réponse, Lucien Laurent, ailier droit de la sélection française, vient de réaliser un exploit qui marquera à jamais l’histoire et qui fera entrer son nom dans la légende. Ce 13 juillet 1930, à l’occasion de l’ouverture du tournoi lors d’un match remporté par la France face au Mexique : 4-1, L.L inscrit le premier but de cette toute nouvelle compétition.

Par ailleurs, il sera aussi symboliquement le dernier survivant de cette Equipe de France 1930 et le seul et unique à assister au sacre français de 1998.

A jamais le premier.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s