Lyon brille de mille feux Depay

Le parc OL est comble. Devant le stade, ça sent la merguez et la Heinken. Roland, un supporter de longue date me souffle dans un nuage de fumée chesterfield à la mayo « On va les briser les catalans. Denayer il va le manger le petit ». La capitale des Gaules se masse devant les guichetiers emmitouflés dans leur parkas de stadier. Ça sent les années 2000, ça sent la braise et la bière à l’eau. Nous sommes le mardi 19 février, L’Olympique Lyonnais s’apprête à affronter le FC Barcelone en huitièmes de finale de la Ligue des Champions, nous sommes deux heures moins le quart avant le match.


18h45 — Lopes arrive au Parc OL au volant de sa ferrari. Il est suivi de Depay dans son 4×4 SUV dont le pot compense le manque d’assurance et de virilité de l’albinos du Rhône. Quelques secondes plus tard, c’est Lucas Tousart qui débarque au volant de son pick-up tout terrain d’où dépasse une tondeuse à gazon et un sécateur Gédimat.

20h15 — Nous nous installons dans la zone de presse, un café noir aux relents de chicorée en main et un sandwich au jambon. A côté de nous, nos confrères de l’équipe nous regardent, les yeux ébahis. Monsieur Duluc nous parle d’un stage étudiant, je ne sais plus très bien, nous n’écoutons pas vraiment.

20h43 — Maxwell enfile sur le fil un t-shirt sous son maillot. Grâce aux caméras embarquées du Sens du Jeu, nous parvenons à lire : « laisse moi être ton Cornet vanille chocolat ».

21h12 — le match s’est installé sur un faux rythme. Aucune occasion notable n’est à signaler.

21 h 23 — Messi est accroché dans la surface de réparation mais l’arbitre du match, Thierry Aulasse, ne siffle pas. L’action se poursuit et Denayer envoie Aouar dans la profondeur, il élimine Rakitic d’un petit pont magique. Ivan finit sa course deux mètres plus bas que l’honneur. Houssem envoie Maxwell dans la profondeur qui d’une frappe tendue du gauche sanctionne le club catalan. Maxwell done. Le parc OL exulte. Marseille Cash-out et Paris va au lit. 1-0 Lyon.

21h27 — « –0oKabénuevedu69-niquelasseo0- » publie sur Facebook une photo de son ticket « analfabet » : 300 euros sur Lyon. Avec en légende « jvou lavé dit, bad gones 4ever ». Quelques minutes plus tard, son père commente : « super gamain (enculé sainté) ». L’association de lutte contre l’illettrisme se saisit directement de l’affaire.

21h35 — Barcelone n’y arrive pas. Les lyonnais jouent bas, bien regroupés. Un bloc compact. Leurs contre-attaques sont foudroyantes. Bruno commence à se faire une réputation de stratège hors pair. Bruno Genèse.

21h48 — c’est la mi-temps sur ce score de 1-0 en faveur de Lyon. Les hommes de Bruno sont à 1 mi-temps d’un exploit retentissant. Dans le même temps, on apprends que 15 joueurs d’Hoffenheim et de Manchester City placent leurs économies sur la victoire de Barcelone.

22h17 — Sur une relance fébrile de Bertrand Traoré, plus Bertrand que Traoré ce soir, Coutinho récupère la gonfle et sert parfaitement Messi dans la surface. 1-1.

22h28 — Ferland commet une faute sur une Suarez plus qu’évitable à l’entrée de la surface, Messi se saisit directement du ballon. Le stade retient son souffle, il pense à Manchester City, à Hoffenheim, à Donetsk, Messi pense à Juni, Lopes pense à coupet, Aulas pense à twitter. La frappe est enroulée mais Anthony Lopes se détend parfaitement et l’élégant portugais, fier comme un spoiler de twingo, détourne le ballon en corner. « Antouni Lopestacle ! » s’émerveille pour la RTPI nos confrères Ibères.

22h38 — Lyon est asphyxié, à l’agonie (bad agonie même). Ils ne voient pas le jour dans cette deuxième mi-temps.

22h44 — Sur une ballon mal négocié par Marcelo, Suarez place un pointu de charlot qui finit directement dans le petit filet de Lopes. Le but même de raccroc. Celui qui vous fait perdre un ticket à 300 balles, qui vous renvoie au lit avec la gerbe et qui vous fait oublier des bières à moitiés pleines sur la table.

22h51 — Lyon s’incline sur sa pelouse 1-2 contre le FC Barcelone après avoir mené 1-0. Le stade se dégonfle lentement, l’odeur des clopes enveloppe celles de la bière et des gorges ouvertes. Les rois de la Gaule se taisent. Il n’y a rien à dire. Suarez a tué la parole. Le Lyon n’est pas encore mort mais déjà la souris danse.

23h02 — Benjamin Mendy publie sur twitter un article sur Aulas : « je ne lâcherai pas Lyon avant d’avoir gagné la ligue des champions ». Jean-Michel Aulassistance Médicale.

23h14 – Dans une vidéo mise en avant par BFM TV, un émissaire de Daech revendique la disparition de l’Olympique Lyonnais en seconde mi-temps. Une info largement relayée par France 3 Loire.

23h45 (février 2062) — Lyon perd en huitième de finale de la ligue des champions contre le Paris St-Germain, Jean-Michel devient le doyen de l’humanité. Kylian Mbappé Junior a inscrit 5 buts.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s