ASSE – OM (2-1) Jusqu’où l’OM coulera-t-il ?

Grâce à un Wahbi Khazri des grands soirs auteur d’un magnifique doublé, l’AS Saint-Etienne s’impose sur le fil (2-1) face à l’Olympique de Marseille, dans ce match en retard comptant pour la 17e journée de Ligue 1. Malgré une meilleure prestation collective et un plus grand nombre d’occasions, les Marseillais reparte une nouvelle fois bredouille et plein de regrets du Chaudron stéphanois. Les Verts se hissent sur la 3e place du podium pour la première fois de la saison alors que les Olympiens s’enfoncent encore un peu plus dans la crise et pointent à une inquiétante 9e place.

Le dépit de Bouna Sarr suite au deuxième but de Wahbi Khazri (88′)

Le film du match

Saint-Etienne / Marseille, 21h, dans un stade Geoffroy Guichard électrique et encore une fois plein à craquer, tous les ingrédients étaient réunis avant ce classique du championnat français d’autant que les deux formations sont actuellement dans des dynamiques diamétralement opposées. Les Verts restent sur trois victoires consécutives en Ligue 1 alors que les Olympiens n’ont plus connu la victoire depuis le 25 novembre dernier face à Amiens (1-3) et ont, malgré un match nul encourageant face à Monaco, plus que jamais l’ensemble de leurs supporters à dos.

Les deux entraîneurs, Jean-Louis Gasset pour l’ASSE et Rudi Garcia pour l’OM, alignent tous deux une défense munie de trois défenseurs centraux et de deux latéraux. Le trio offensif stéphanois est composé de Cabella, Khazri et Diony alors que du côté marseillais, on se contente d’un duo formé par Ocampos et Thauvin pour animer l’attaque, sans véritable numéro 9 donc puisque Valère Germain est sur le banc aux côtés de Dimitri Payet notamment et que Mitroglou n’est même pas sur la feuille de match.

Onze de départ stéphanois
Onze de départ stéphanois
Onze de départ marseillais
Onze de départ marseillais

L’entame de match est équilibrée mais tourne rapidement à l’avantage des Marseillais. Ces derniers montrent la même détermination que lors de leur dernier match au Vélodrome face à Monaco (1-1) et sont logiquement récompensés à la 16e minute en ouvrant le score par l’intermédiaire de Kevin Strootman qui, bien servi par un centre millimétré de l’international français Florian Thauvin depuis l’aile droite, trompe Stéphane Ruffier de la tête et inscrit son premier but sous les couleurs marseillaises. Enfin l’international néerlandais se montre-t-il décisif ! Hormis un centre dangereux de Khazri qu’effleure Loïs Diony de la tête, les Verts n’inquiètent en outre mesure la cage de Steve Mandada et rentrent au vestiaire en étant globalement dominés par leur adversaire du soir et sans avoir véritablement réagi.

La seconde période débute à l’image du premier acte. Les Marseillais ne passent pas loin de doubler la mise suite à une double occasion d’Ocampos et Thauvin qui met une nouvelle fois Stéphane Ruffier à contribution. Mais les Stéphanois, bien décidés à conserver leur invincibilité dans le Chaudron depuis le début de la saison, se montrent plus entreprenants et bénéficient du soutien de leurs supporters pour revenir dans la partie. Après avoir servi dangereusement Selnæs à la 55e dans la surface de réparation, Wahbi Khazri s’y écroule deux minutes plus tard après avoir été fauché par Steve Mandada sorti dans ses pieds. Après consultation de la VAR, l’arbitre Antony Gautier siffle un pénalty que l’international tunisien ne se prive pas de transformer en prenant le gardien marseillais à contre-pied. 1 partout à l’heure de jeu.

La fin de match est très ouverte et le match peut basculer des deux côtés. Les Olympiens réagissent rapidement et sont tout près de reprendre l’avantage à deux reprises. Tout d’abord sur une tête de l’inévitable Florian Thauvin qui rase littéralement le poteau gauche de Ruffier, puis sur un face à face remporté par ce dernier ou plutôt manqué par Lucas Ocampos qui envoie sa frappe enroulée sur le portier stéphanois à la 81e. L’issue de cette rencontre est finalement scellée par le talent d’un homme qui ne pouvait être un autre que l’homme en forme du moment, Wahbi Khazri, tant celui-ci a une nouvelle fois rayonné dans l’effectif stéphanois tout au long du match. Après avoir récupéré un ballon repoussé par Rolando aux abords de la surface, il déclenche une frappe surpuissante du pied droit qui vient se loger sous la barre de Steve Mandanda à la 88e minute. Le douzième but de la saison de l’ancien bordelais et sans aucune contestation, Homme du match, permet aux Verts de prendre l’avantage en toute fin de match en d’empocher 3 points très importants qui leur permettent de grimper sur le podium de la Ligue 1, à quatre jours du derby tant attendu face à l’Olympique Lyonnais. Les hommes de Rudy Garcia peuvent quant à eux se mordre les doigts. Malgré une prestation plutôt convaincante sur le plan collectif, l’efficacité offensive aura une fois de plus fait défaut aux Marseillais qui sans vrai numéro 9 et avec un gardien pas exempt de tout reproche ne parviennent toujours pas à s’imposer et repartent des terres stéphanoises avec une nouvelle désillusion.

kahzi 2
Wahbi Khazri célèbrant son deuxième but de la soirée face aux supporters stéphanois.

Alerte sur la Canebière

C’est l’histoire d’un club mythique de Ligue 1 qui tombe d’un classement de 20 places. L’équipe au fur et à mesure de sa chute se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien. Jusqu’ici tout va bien. Jusqu’ici tout va bien… » mais l’important c’est pas la chute, c’est l’atterrissage.

Dixième défaites sur les quinze derniers matchs. Que dire de plus tant cette statistique est accablante pour les joueurs de ce qui est censé être le « seul Olympique » du championnat de France. Pourtant perdre sur la pelouse du désormais troisième de Ligue 1 ne constitue pas un drame en soit, d’autant que la prestation offerte par les Marseillais, dominateurs sur l’ensemble du match, est certainement la meilleure depuis un certain temps. Malgré cela, l’addition commence à devenir très salée pour les Olympiens qui s’enfoncent de plus en plus dans le ventre mou du classement à la neuvième place. En effet, la liste des humiliations commencent à être longue : éliminé de la Ligue Europa dès la phase de poules après avoir été écrasé (4-0) par Francfort puis battu au Vélodrome par le club chypriote de l’Apollon Limassol (1-2), éliminé par Strasbourg à domicile en Coupe de la Ligue, éliminé par le club amateur de National 2 Andrézieux en Coupe de France (2-0) et maintenant battus par un concurrent direct aux places européennes, l’ASSE. Cette énième défaite, bien qu’encourageante, ne pourra évidemment pas satisfaire des supporters marseillais déjà à bout de nerfs, à l’image de Mohammed Henni qui à la suite de ce débrief explosif aura fracassé, très exactement, sa 24e télévision depuis le début de sa carrière de youtubeur… On vous laisse admirer le travail de l’Artiste.

Débrief de Mohammed Henni après le match :

Rudy Garcia au cœur de la tempête

rudy garcia

Après cette nouvelle défaite des siens, Rudy Garcia est sous le feu des critiques et semble faire de moins en moins l’unanimité au sein des supporters marseillais. Ce dernier paye surtout l’échec cuisant de son recrutement : Strootman (bien que buteur hier soir), Caleta-Car et Radojnic, recrutés tous les trois pour un total de 56 millions d’euros, n’ont en aucune mesure bonifié la valeur de l’effectif marseillais depuis le début de la saison. Même si tout espoir n’est pas perdu pour les Phocéens, dans la mesure où ils ne sont distancés du podium que par un écart de 8 points, on peine à entrevoir le bout du tunnel tant l’horizon s’assombrit sur la Canebière.

A l’issue de la rencontre, le technicien originaire de Nemours a, à raison, rappelé le visage satisfaisant montré par son équipe à l’issue du match : « C’est bien mais on ne peut féliciter les joueurs car nous avons perdu. Nous avons livré un match de haut niveau contre une bonne équipe de Saint-Etienne. Nous revenons bredouilles. C’est une erreur de notre part». Un constat lucide et amer qui se veut néanmoins optimiste pour la suite. Le technicien français n’a, pour l’instant, toujours pas perdu le soutien de son vestiaire comme l’a récemment confirmé Florian Thauvin en conférence de presse en amont du match contre Monaco : « Bien évidemment, on soutient le coach. Dans cette situation tout le monde a sa part de responsabilités, autant le coach que les joueurs. C’est nous qui sommes sur le terrain, c’est nous qui avons encaissé les buts, ce n’est pas lui. […] Tout le groupe est derrière le coach et on a une confiance en lui à 100%. » Cela étant dit, ce discours rassurant et cette confiance qui lui est accordée par son vestiaire ne pourront pas durer éternellement surtout si les Olympiens ne parviennent pas à s’imposer ce week-end face à Caen, 16e du classement. Un scénario que l’on préfère ne pas imaginer…

Le mercato hivernal, une aubaine pour se sortir de la crise ?

balotelli om

Pour dynamiser son attaque, l’OM et son président Jacques-Henri Eyraud sont bien décidés à faire signer l’attaquant star Mario Balotelli de l’OGC Nice, en grande délicatesse du côté du Gym. Cela constituerait un gros coup réalisé par les Phocéens qui avaient échoué à attirer le buteur italien l’été dernier et avaient préféré compter sur le duo Germain-Mitroglou pour animer l’attaque phocéenne. Or, force et de constater que cette décision porte peu ses fruits dans la mesure où ces deux attaquants ne sont pas parvenus à inscrire plus de 3 buts chacun depuis le début de la saison. Un achat de Balotelli coordonnée à une vente de Mitroglou semble être la meilleure solution pour les Olympiens mais sans certitude au vue de la méforme actuelle de l’attaquant formé à l’Inter de Milan.

payet chine

En parallèle, un départ de Dimitri Payet semble également être dans les tuyaux depuis que la direction marseillaise aurait reçu une offre de 30 millions d’euros du club chinois Dalian Yifang. L’international français, plus à son aise dans l’effectif marseillais, ne serait lui non plus pas contre ce transfert qui offrirait un sacret coup de pouce à son compte en banque avant de prendre sa retraite sportive. Affaire à suivre donc mais il est clair que l’Olympique de Marseille aura besoin de toutes ses forces vives pour remonter la pente avant d’atteindre le point de rupture, autrement dit, l’atterrissage…

Gabriel Blondel.

PS : Pour ceux ayant raté ce match entre l’ASSE et l’OM, voici ci-dessous le résumé vidéo du match sur le compte officiel de la Ligue 1 Conforama :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s