Pourquoi Il Faut Aimer Rabiot

Alors oui, sa mère est probablement la plus chiante qu’on ait vue depuis Yvette, la mère de Mickaël dans « Qui veut épouser mon fils ? » en 2015. Et puis lui non plus n’est pas exempt de reproches, il s’est frité avec dédé, Lolo, et maintenant Tutu, il a même réussi à se foutre à dos la France entière en un été quand tous les autres se la mettaient dans la poche. Et pourtant, malgré tout ça, nous persistons : il faut aimer Adrien Rabiot. Voici pourquoi.

Rabiot est un esthète

Ce n’est peut-être pas la raison la plus probante, ou la plus à même de faire basculer les foules de ra-geux vers les ra-biot, mais elle vaut la peine d’être mentionnée. Le marquis ne se fait pas surnommer ainsi seulement pour son physique noble et altier, mais parce que son jeu est à l’image de son apparence : élégant, plein de volupté, drapé dans de l’hermine. Repassez vous les matchs du PSG face à City ou au Barça un soir frileux pendant les congés de noël. Vous y verrez sûrement plus de caviars que dans les magazines de chez picard. Son arrogance agace la plupart mais ce n’est que parce qu’il est un miroir encore plus saillant de ce qu’ils ne seront jamais. Son port de tête éthéré, son buste de prince et son jeu souple ramène le football dans une catégorie qu’il ne devrait jamais quitter, celui de l’art. Et c’est aussi pour ça qu’il faut aimer son arrogance, elle n’est rien d’autre que la distance de sécurité nécessaire à toute œuvre d’art.

Il n’accepte pas les compromis

Le poète Robert Browning disait « il faut vouloir saisir plus qu’on ne peut étreindre ». Rabiot l’a compris et en a fait sa devise. Quitte à tout faire tomber, il faut vivre avec la volonté de tout prendre. Et c’est pour nous, la raison principale qui nous fait aimer Adrien. Ou du moins, qui me fait l’aimer parce que je ne m’en cache pas, je l’adore.

Tout, tout de suite. Adrien Rabiot n’est pas du genre à attendre, se mettre en retrait, délayer, reculer pour mieux sauter et surtout, accepter d’être mis de côté. Alors, même quand il s’agit de l’équipe de France et d’un mondial à disputer en Russie, peut-on reprocher cette volonté d’absolu ? Comment devrions-nous juger un Homme qui dans la force de l’âge accepterait sans la radicalité et la fougue qu’impose l’ambition et la soif d’immortalité, une telle déception ? Si nos rêves comme nos vies méritent d’être vécues le pied au plancher, sans jamais se restreindre, Rabiot aurait-il dû séparer sa profession d’une pulsion de vie chevillée au corps ? Comment reprocher à un Homme son impératif d’absolu ?

Artiste rime un peu avec Autiste

Prenez Ezra Pound, ou encore Bukowski. Ils étaient tous à côté de leurs pompes. Imbuvables, fachos, maladroits, sexistes, c’était pas la crème des choucards et pourtant le monde de la littérature souffrirait de leurs absences s’ils n’avaient pas été là. Alors oui, Adri est parfois un peu limite dans sa communication, un peu pourri gâté, et il peut en excéder plus d’un, mais quand Cantonna dit d’Henri Michel qu’il est un « sac à merde », on se réjouit qu’il ait oublié le compromis quelque part en cours de route. On pourrait juste s’en tenir à ses déboires et oublier ce qu’il fait sur le prés (quand il veut bien jouer) mais quand bien même on le ferait, il faut savoir apprécier le bonheur de connaître l’artiste, même s’il est indissociable de l’Homme. Alors même si parfois sa gueule d’ange et ses dribbles chaloupés ne vous suffisent plus à l’aimer, n’oubliez pas qu’Artiste ça rime toujours un peu avec Autiste.

3 réflexions sur “Pourquoi Il Faut Aimer Rabiot

  1. Bonjour Théo,

    Ton pére m’a convaincu de lire cet article, parce que j’allais être … convaincu
    L’idée de « Autiste rime avec artiste » est judicieuse.
    Pour le reste, ton ardeur à défendre le marquis est louable, mais je dois avouer que sa derniére prise de position sur l’EDF est pour moi indéfendable.
    « L’institution est plus importante que l’individu » a dit Lao Tseu, ou Didier Deschamps, je ne sais plus trés bien …

    Il n’empêche, je continuerais à lire votre blog

    Aimé par 2 personnes

    1. Bonjour Jean-Michel,

      L’argument est compréhensible, et serait sûrement partagé si je n’avais pas déjà épousé celui du Duc. Quand à 23 ans, on se voit fermer les portes d’une possible victoire en coupe du monde, on doit réagir avec les tripes. Sinon, c’est qu’on voit dans le football un métier et non une passion chevillée aux viscères. Du moins ça reste mon avis.

      On est, Jean-Michel, honorés de te compter parmi nos lecteurs !

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s