Arrêts de jeu

via Arrêts de jeu

Focus sur la 6e et dernière journée de Ligue des Champions

Cette semaine aura lieu la dernière journée de phase de poule de la Ligue des champions et comme attendu, tout peut encore arriver ! En effet, même si le Barça a été rejoint par onze autres équipes dans le tableau des phases finales, cinq tickets et des premières places de groupes sont encore à prendre. Ces affiches vont être d’autant plus intéressantes à suivre que nos deux clubs français encore en lice ont l’obligation de ne pas perdre. En ballotage favorable, le Paris-Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais pointent tous deux à la seconde place de leurs groupes et s’en vont jouer leur qualification à l’extérieur, en terre froide. Dernière journée à enjeux donc et qui devrait donc passionner les afficionados une dernière fois avant la trève.

Lyon n’a pas le droit à l’erreur

Deux semaines après être passé tout près d’une qualification (victoire du Shaktar à la dernière minute contre Hoffenheim, 3-2) après son très bon match nul 2-2 contre la bande à Guardiola, Lyon sera confronté à son destin ce mercredi soir. Destin qui a peut-être déjà un peu basculé en sa faveur à la suite de la décision de l’UEFA de délocaliser la rencontre à Kiev pour cause de déclaration de la loi martiale par les autorités ukrainiennes dans la région sud-est du pays, région dont fait partie la ville de Donestk. L’enjeu est donc crucial pour des lyonnais qui seront sans doute privés de leur homme fort du moment Maxwell Cornet, auteur d’un doublé contre City, et de leur dynamiteur du milieu de terrain Tanguy Ndombele, qui s’est blessé ce mercredi dernier lors de la défaite contre Rennes. Avec ces absences, couplées à l’état de forme en large baisse de son capitaine Nabil Fékir, Lyon a-t-il les ressources nécessaires pour aller chercher sa qualification ? Si un nul suffit à l’OL pour rejoindre les huitièmes de finales, il faudra tenir quatre-vingt-dix minutes ou plus à un rythme plus qu’élevé et asseoir sa domination dans le jeu si les lyonnais ne veulent pas subir les assauts répétés d’une attaque à la consonnance plus brésilienne qu’ukrainienne. L’enjeu est donc de taille pour une équipe lyonnaise qui alterne performances de qualité en Ligue des Champions (aucune défaite) et médiocrité en championnat (quatrième place). Son inconstance chronique, ainsi que son incapacité à garder un score lui a déjà joué des tours et seront fatales en cas de répétition ce mercredi, car en cas de défaite c’est le Shaktar qui se qualifiera. C’est donc à l’Olympique Lyonnais de prendre la mesure de l’événement et de mettre le contenu et la grinta suffisants pour continuer à écrire son histoire dans cette compétition.

Paris n’a plus qu’à assurer (et se rassurer)

Le plus gros est fait ! En l’emportant au Parc des Princes contre une timide équipe de Liverpool, 2-1, le PSG a fait un grand pas vers la qualification en repassant 2e de son groupe, à un point de Naples leader (9 points). Il suffira donc aussi d’un nul à Paris pour assurer sa qualification en huitième de finale (en cas de match nul de Paris et de victoire de Liverpool, Paris l’emporte au goal average particulier), mais les parisiens peuvent encore faire mieux. En effet, ce match à Belgrade sera à double enjeu : s’assurer la qualification et prendre la première place à Naples. Si gagner à Belgrade, tombeur de Liverpool, 2-0, il y a un mois, ne sera pas chose facile, il faudra tout de même 3 points à Paris pour s’assurer la première place du groupe C et espérer une défaite napolitaine à Anfield. Avec un Neymar incertain et deux matchs nuls de suite en championnat (2-2 contre Bordeaux et 1-1 contre Strasbourg), les parisiens n’abordent pas de la meilleure des manières ce dernier match de phase de groupe. Si le PSG veut espérer éviter un gros en huitième et peut-être enfin commencer à franchir un cap en Ligue des Champions, cela passera par un résultat à Belgrade qui viendra confirmer sa victoire contre Liverpool et par un peu de chance, synonyme de match nul ou de défaite de Naples ce mardi. C’est donc à Paris de faire le taf pour ne pas avoir de regret et à Thiago Silva de prier fort pour que le Napoli reste muet à Anfield.

Tottenham vs Inter, Liverpool vs Naples : une place pour deux

Quatre équipes, deux tickets : voici le résumé de l’enjeu des groupes B et C de cette Champions League.

Tout d’abord le groupe B avec d’un côté l’Inter qui reçoit le PSV et de l’autre Tottenham qui s’en va défier le Barça au Camp Nou. Les deux clubs doivent l’emporter pour espérer une qualification, même si en cas de tel scénario, Tottenham se qualifiera des suites de sa victoire face à l’Inter lors de la précédente journée. Cependant, la tâche ne sera pas facile pour les londoniens en terres catalane car le Barça n’a pas perdu un match cette saison en LDC et semble enfin avoir trouver le bon équilibre offensif avec le recadrage du champion du monde, Ousmane Dembélé. Quant à l’Inter, il faudra l’emporter face à une équipe du PSV d’ores et déjà éliminée de toute compétition européenne, tâche donc beaucoup moins compliquée.

Dans le groupe C, le Napoli s’en va défier le vice-champion d’Europe sur son terrain pour assurer une qualification. Ce match revêt une importance capitale puisque Naples ne sera éliminé en cas de défaite de plus de deux buts d’écart, ce qui va forcer Liverpool à sortir et adopter un jeu très offensif, tout en faisant attention à ne pas trop en encaisser.

Ce qui est sûr, c’est que mercredi soir deux grandes équipes s’en iront disputer la petite coupe européenne, pour le plus grand bonheur de leurs adversaires du jour, qui eux verront s’ouvrir la porte des huitièmes de finale.

Les pronos de la rédac :

Shaktar – Lyon : Nul ou victoire de Lyon

Belgrade – Paris : Victoire de Paris avec plus de deux buts d’écarts

Barcelone – Tottenham : Nul avec but de Kane

Liverpool – Naples : Nul ou Victoire de Liverpool

Jules Guisset

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s