Arrêts de jeu

LUKA MODRIC REMPORTE SON PREMIER BALLON D’OR LA REDOUTE ®

modric ballon de plomb

Oubliez le Ballon d’or France Football pour cette année, il n’y en aura pas. Après une décennie sans partage de consécrations monotones et parfois bling bling, l’air du temps a changé. Et si une page s’est tournée hier soir dans la salle ampoulée du Grand Palais, c’est bel et bien vers l’avenir, et ce malgré la présence d’un Luka Modric au style belle-époque. De quoi sera fait cet avenir, nous n’en savons rien, mais pour ce qui est du prestigieux trophée, il s’est accordé à l’air du temps, c’est indéniable.

diony

Le football est aujourd’hui de plus en plus critiqué pour ses déboires, ses outrances, son show-business. Alors à l’heure de tourner la page Ronaldo-Messi, l’occasion est trop belle pour s’empêcher de temporiser un peu. Et si avant de repartir – ou pas – vers les paillettes, il était dans l’intérêt du foot de consacrer le moyen ? Après les records statistiques assommants d’un Messi ou d’un Ronaldo, le désert statistique quant à lui, de Luka Modric est une bénédiction. Auteur de quatre buts sur l’ensemble de l’année 2018, il se glisse quelque part entre Antonin Bobichon et Loïs Diony. Au niveau des passes décisives (11 sur l’année) il se situe juste en dessous de Dimitri Payet et son total de passes (13) du début du mois de mai. Mais là où Modric est impressionnant, on le sait, c’est dans le coeur du jeu. Loin des parures et du m’as-tu vu ? Comme en témoigne sa coiffure d’hier, Luka n’aime pas attirer l’attention. C’est un Ngolo Kanté bis, la coupe du monde en moins.

On dit que les joueurs qui jouent avec Ronaldo sont dans son ombre, mais c’est au contraire au pied du lampadaire qu’on est le plus dans la lumière. Et pour ceux qui rétorqueront que Modric fut un stratège sans pareil dans la conquête d’une troisième ligue des champions d’affilés pour le Réal Madrid, il suffira de laisser l’histoire juger les prestations de celui qui, depuis que le lampadaire s’en est allé du côté de Turin, porte son club à bout de bras sur les talons du Deportivo Alaves.

Alors voilà, Luka Modric est croate, et c’est ce qu’il a de plus que les autres. Car c’est bien là son fait d’arme le plus déterminant dans la quête du Ballon d’Or. Il est le représentant d’un pays que personne n’attendait. Et en sortant le Danemark, la Russie et l’Angleterre, il s’est octroyé les trois plus prestigieux trophées individuels de la saison. Un peu comme Bob Dylan est devenu prix nobel de littérature pour redynamiser une consécration qui tombait en désuétude, Modric a remporté son premier ballon d’or parce qu’il était le joueur le plus humain. Certes talentueux, mais finalement, celui qui était le moins éloigné de ceux qu’on voit fouler les terrains d’excellence le samedi après-midi.

Mais si le football et l’élégance y ont perdu ce que l’humilité y a gagné, tout n’est pas à jeter. Si la tendance actuelle tend à se pérenniser, Jérôme Jarre pourrait bien être le prochain Nobel de la paix. Et si le football a pour leitmotiv de nous faire rêver, en attribuant le ballon d’or à Luka Modric, le monde entier a redonné espoir aux invisibles : rien ne sert de courir, il faut partir de loin.

Théo Mazars, 03/12/2018

via Luka Modric, ballon d’or ou ballon de plomb ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s